Danse contemporaine & hip hop
  • ValHorizons 2015
  • Créatives Saint-Malo 2015/2016
  • Corps sensibles 2015
  • Portraits en mouvement 2017
  • Gaëlle Bourges
Accueil > Soutiens aux choregraphes > Production et diffusion

Production et diffusion

Diffusion : Dialogue - Collectif Le Pôle, avec le festival Parcours tout court

Production et diffusion-Diffusion : Dialogue - Collectif Le Pôle, avec le festival Parcours tout court

Samedi 23 septembre - 17h30 / LORIENT, Enclos du Port

Cette performance est une conversation verbale et corporelle questionnant le rapport intime à l’œuvre d’art, un espace architectural, un paysage. Depuis plusieurs années, les directeurs artistiques du pôle interrogent l’acte de danser. 

Cet objet de recherche a d’autant plus besoin d’être énoncé face à une œuvre d’art : quels processus de mise en mouvement sont déclenchés par celle-ci? Il est question de physicalité, de muscles, d’os, de fluide, d’émotions, de sensations, de pulsions, de questionnements… Le corps des danseurs est un appui pour ouvrir des possibles, pour créer et trouver la substance. L’artiste chorégraphique incorpore : il mêle intimement une matière à une autre pour faire surgir le mouvement. Cette performance est aussi une invitation à s’interroger sur la relation entre notre corps et notre esprit.

Chorégraphes et interprètes : Léonard Rainis et Katell Hartereau

© Michel Thamin

Diffusion : Membre Fantôme - Bi-p, avec le festival Parcours tout court

Production et diffusion-Diffusion : Membre Fantôme - Bi-p, avec le festival Parcours tout court

Samedi 23 septembre - 14h30 et 16h / LORIENT, Enclos du port

En avril 2016, la SACD et le Festival d’Avignon proposent à Erwan Keravec et Mickaël Phelippeau de travailler ensemble sur un duo, dans le cadre des sujets à Vifs. Les deux artistes, l’un sonneur de cornemuse, l’autre chorégraphe, ont ceci en commun qu’ils aiment travailler/ interagir avec leurs identités, pour les transformer.
Avec ce projet, ils convoquent la notion d’héritage. Erwan Keravec grandit et se forme dans les bagads, ensembles musicaux de musique traditionnelle bretonne. Mickaël Phelippeau, lui découvre la danse traditionnelle bretonne à plus de 30 ans. Ceci est leur point de départ. Ce projet est traversée depuis ce qui les construit au sens large pour mieux s’en abstraire jusqu’à une parole plus intime.

Conception et interprétation: Mickaël Phelippeau et Erwan Keravec

Création lumières : Séverine Rième

Production, diffusion, administration : Fabrik Cassiopée – Isabelle Morel et Manon Crochemore

Production déléguée : bi-p association & Offshore

Coproduction : SACD, Festival d’Avignon, l’Echangeur, CDC Hauts-de-France

© Pierre Grosbois

Coproduction : Enfer - Cie Liminal

Production et diffusion-Coproduction : Enfer - Cie Liminal

Dimanche 22 octobre 2017 - Première / Paris, La Reine Blanche, dans le cadre du festival ZOA

« Le principe de cette seconde pièce est le suivant : faire endurer à l’interprète principale une série d’épreuves, tant chorégraphiques que musicales ou théâtrales. Pour ce faire, j’ai décidé de structurer le tout en 9 parties, avec autant de cercles de l’Enfer à visiter. Pour chaque cercle, une femme différente est convoquée, cela donne dans l’ordre : Cathy Berberian (cantatrice), Bronislava Nijinska (chorégraphe), Nana Mouskouri (chanteuse), Valeska Gert (danseuse de cabaret), Lisa della Casa (cantatrice), Anna Karina (actrice), Rita Hayworth (actrice), Dana Caspersen (danseuse) et Janet Baker (cantatrice). J’ai proposé à une seule interprète, en l’occurrence la danseuse et chorégraphe Mié Coquempot, d’interpréter toutes ces femmes, qui représentent pour moi tout un panthéon de sublimation de la souffrance. Si dans ce projet, beaucoup de chanteuses figurent, c’est bien car je souhaite penser le mouvement à l’endroit du chant, de l’émanation de la voix chantée et (ou) parlée. Les cercles, comme des numéros de music-hall, s’enchaînent, à une très grande rapidité. L’interprète est confrontée à cette incessante transformation du corps et de la voix, à travers un travail chorégraphique où le costume, l’accessoire, le maquillage sont autant de secondes peaux à accepter de faire évoluer dans l’interprétation, le temps, l’espace du jeu, et à laisser mourir quand le cercle est terminé. » Aurélien Richard

 

Chorégraphe : Aurélien Richard 

Interprète: Mié Coquempot 

Accessoiriste et maquilleur: Sylvain Dufour 

Régisseur lumière: Alexis Poillot 

Régisseur son: Benjamine Lévy 

Chargée de production: Aline Berthou 

Production : LIMINAL

Co-production : Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, le Manège – scène nationale de Reims, Danse à tous les étages et le Mac Orlan – Ville de Brest

1ere représentation : le 22 octobre à la Reine Blanche (Paris) dans le cadre du Festival ZOA.
dates importantes :13 et 14 mars 2018 au Manège /Scène Nationale de Reims

© Ray Flex

Coproduction : Unisson - Compagnie Kashyl

Production et diffusion-Coproduction : Unisson - Compagnie Kashyl

Lundi 22 janvier 2018 - Première / Nantes, CCN

De la consommation individuelle au mouvement collectif…

Pourquoi danser ? « Qu’est-ce que l’unité ? Qu’est-ce que la communauté ? Se rassembler ? Bouger ensemble ? Mais pour quoi faire ?

 

 

On surconsomme, on jette, on étale ce dont on ne se sert plus.
On engloutit tout, les informations, les aliments, la physicalité, les mouvements de nos corps…
On les digère mal et trop vite, sans y prêter attention. A-t-on peur de rater quelque chose ? Avons-nous peur de manquer ? […]
Sur scène il y a des matériaux et des pas de danse. Des objets finis, cassés, obsolètes et des mouvements passés, délaissés, oubliés […]
Par nécessité, nous inventons notre nouvel espace. Par plaisir, une nouvelle danse... »

Ashley Chen

Conception - chorégraphie: Ashley Chen

Interprétation : Ashley Chen, Cédric Andrieux, Julien Ferranti, Peggy Grelat Dupont, Mai Ishiwata, Lucius Roméo-From

Direction musicale: Pierre Le Bourgeois / Animaux Vivants

 © Ashley Chen

Contact

Actions artistiques et sociales Soutiens aux choregraphes